Une femme en contre-jour de Gaëlle Josse

Franz Schubert, Emily Dickinson, Fernando Pessoa, Franz Kafka. On les connaît tous, mais savons-nous encore que ces artistes majeurs n’ont acquis la notoriété qu’après leur mort ? Pour certains, c’est une question de moyens, pour d’autres c’est une espèce de pudeur, de honte, mais il y a toujours ce besoin irrépressible de créer, qu’importe la suite. On crée, on entasse, on cache, quitte à en désirer la destruction.

Vivian Maier fait désormais partie de la bande. Il devient difficile de l’ignorer, elle est l’un . . .

Connectez-vous pour voir le contenu. Si vous êtes connecté et que vous voyez ce message, il se peut que votre abonnement soit arrivé à expiration.

>> Renouvelez ou gérez votre adhésion.