Pour une politique jeunesse ambitieuse au Kurdistan

Plus de deux millions de réfugiés et de déplacés qui fuient les conflits, dont 500 000 enfants. Le Kurdistan irakien accueille sur son territoire des populations traumatisées par la guerre. Dans les camps de réfugiés, l’isolement et l’inactivité s’ajoutent aux nombreux traumatismes.

Pour favoriser la résilience et resocialiser ces peuples déracinés, la Fondation France Libertés lance pour trois ans un projet d’éducation et de formation au sein même de ces camps.

  • Avec Jérémie Chomette, chargé de . . .

    Connectez-vous pour voir le contenu. Si vous êtes connecté et que vous voyez ce message, il se peut que votre abonnement soit arrivé à expiration.

    >> Renouvelez ou gérez votre adhésion.