Médias alternatifs (2) : On n’élabore pas une société humaine sur des monceaux de cadavres !

Le journalisme-militant ou journalisme-engagé, selon Albert Camus qui en fut un partisan concret, ne se cantonne pas derrière un écran pour puiser ses informations, il est celui qui s’immerge dans la société afin d’observer des réalités, est à l’écoute et donne la parole à celles et ceux qui sont trop souvent bâillonnés ou dédaignés des pouvoirs et des décideurs, il s’appuie, aussi, sans en faire des dogmes ou certitudes, sur des études scientifiques, sociologiques, psychologiques…, et surtout, il tient compte de l’expérience de gens . . .

Connectez-vous pour voir le contenu. Si vous êtes connecté et que vous voyez ce message, il se peut que votre abonnement soit arrivé à expiration.

>> Renouvelez ou gérez votre adhésion.