mardi 31 décembre 2019: Ralliement de St Pierre et Miquelon au FNFL du général De Gaulle. (Episode 2 sur 2)

En 1940, la majorité de la population désirait se joindre à la lutte aux côtés des Anglais, mais l’administrateur demeurant fidèle au gouvernement de Vichy, l’archipel resta pratiquement coupé du reste du monde libre, dans l’attente d’un événement libérateur hypothétique… qui ne devait survenir que dix-huit mois plus tard, en décembre 1941.
L’amiral Muselier, principal subordonné militaire de De Gaulle et commandant en chef des FNFL, tenait beaucoup, lui aussi, à s’emparer de Saint-Pierre-et-Miquelon, et cela pour plusieurs raisons. D’une part, il comptait . . .

Connectez-vous pour voir le contenu. Si vous êtes connecté et que vous voyez ce message, il se peut que votre abonnement soit arrivé à expiration.

>> Renouvelez ou gérez votre adhésion.