Les robots : nos maîtres, nos serviteurs ou nos partenaires ? (2/4)

Dans la première chronique consacrée à l’essai « Les robots vont-ils remplacer les journalistes ? » de Damien Desbordes (Éditions Plein Jour), l’attention a été attirée sur une double question : que devient la démocratie et que devient la conscience avec les robots ?

Cette deuxième chronique apporte quelques éléments : « Il n’est plus possible de considérer le robot comme un simple automate au comportement prévisible. Il existe des frontières de plus en plus floues entre entités numériques et entités humaines. Ainsi, des partisans du courant de pens . . .

Connectez-vous pour voir le contenu. Si vous êtes connecté et que vous voyez ce message, il se peut que votre abonnement soit arrivé à expiration.

>> Renouvelez ou gérez votre adhésion.