Le serment ou la sacralisation de la vie de Joseph Noyer (MdV Éditeur)  

Qui ne se souvient pas de ces maquignons qui, en une poignée de mains ponctuaient une négociation sur parole et tenaient ce deal pour contrat : la parole donnée valait toutes les signatures et tous les sceaux au bas de documents notariaux et autres.[1]

Avec Le serment ou la sacralisation de la vie de Joseph Noyer paru à MdV Éditeur, voici un essai qui, je cite, « explore les dimensions rituelles et symboliques de cet acte fondamental ».

Parmi les onze chapitres (Le contenu des serments, À qui adresse-t-on le serment . . .

Connectez-vous pour voir le contenu.