Le Bois et la Source de Sylvie Anne (Presses de la Cité)

« Littérature sans Frontières » est une chronique de Pierre Guelff.

 Lucien, un patron qui a envie de partager avec ses ouvriers « une sorte de plénitude aussi solide que la conscience du devoir accompli », ça doit être rare, non ?

Pourtant, c’est ainsi que débute le roman « Le Bois et la Source » de Sylvie Anne publié aux Presses de la Cité.

Mais, la situation évolue. Malheureusement, ce sympathique patron, veuf, père de deux jeunes adultes, va voir son existence basculer dans le désarroi, la dépression, l’alcoolisme : une violente dispute se déclenche . . .

Connectez-vous pour voir le contenu. Si vous êtes connecté et que vous voyez ce message, il se peut que votre abonnement soit arrivé à expiration.

>> Renouvelez ou gérez votre adhésion.