La maîtresse d’école de Marie-Paul Armand (Pocket)

« Littérature sans Frontières » est une chronique de Pierre Guelff.

On sent très bien que l'auteur, Marie-Paul Armand, a été professeur à l'école publique durant une décennie avant de devenir écrivaine, surtout lorsqu'elle raconte l'histoire de deux enseignantes, une mère et sa fille, dans le très attachant roman « La maîtresse d'école » paru chez Pocket.
Certains détails du fonctionnement (ou du non-fonctionnement) de l'Instruction publique, diverses attitudes d'élèves et de leurs parents, voire celles d'autres enseignants, ne trompent pas sur l'exactitude des situations . . .

Connectez-vous pour voir le contenu. Si vous êtes connecté et que vous voyez ce message, il se peut que votre abonnement soit arrivé à expiration.

>> Renouvelez ou gérez votre adhésion.