La chanson de Molly Malone d’Yves Viollier (Pocket)

« Littérature sans Frontières » est une chronique de Pierre Guelff.

Patrick, séminariste irlandais, tombe follement amoureux de Bridget, chanteuse dans la chorale paroissiale.
Ils prennent la fuite en France, plus particulièrement en Vendée, pour échapper aux représailles familiales et publiques.
Oliver, qui deviendra Olivier, est leur unique enfant.
Mais, à la suite d'une tempête dévastatrice, Patrick décède et Bridget et Olivier vont habiter à La Motte, imposante demeure de riches qui les ont accueillis grâce à Marie, une écolière attentionnée à l'encontre du jeune « rouquin » dit « L'Etranger ». Leur amiti . . .

Connectez-vous pour voir le contenu. Si vous êtes connecté et que vous voyez ce message, il se peut que votre abonnement soit arrivé à expiration.

>> Renouvelez ou gérez votre adhésion.