La catin d’Iny Lorentz (Pocket)

« Littérature sans Frontières » est une chronique de Pierre Guelff.

Pour une sordide histoire d’argent et de pouvoir, la jeune Marie, promise par son père à un puissant notable, fut calomniée et accusée, à tort, de vendre son corps pour des bijoux et autres cadeaux de valeur.

Ainsi, débute le premier volet de la trilogie « La catin » d’Iny Lorentz (Pocket), une histoire qui se déroule en . . .

Connectez-vous pour voir le contenu. Si vous êtes connecté et que vous voyez ce message, il se peut que votre abonnement soit arrivé à expiration.

>> Renouvelez ou gérez votre adhésion.