Extraction en eaux profondes: le cynisme français s’affiche encore!

Le congrès mondial de la nature  de l’IUCN à Marseille  qui a refermé ses portes le  11 septembre 2021, aura permis de considérer la perte de biodiversité comme une urgence, au même titre et à la  même priorité que l’urgence climatique ou sanitaire.

L'un des sujets  abordés pour préserver la biodiversité marine fur l’extraction minière en eaux profondes,au potentiel le plus destructeur et le moins visible.

Bravo aux 80 % d’états et 90 % des organisations présentes d’avoir lancé une alerte et un  appel à moratoire sur l’extraction mini . . .

Connectez-vous pour voir le contenu. Si vous êtes connecté et que vous voyez ce message, il se peut que votre abonnement soit arrivé à expiration.

>> Renouvelez ou gérez votre adhésion.