Ces jeunes qui en ont dans le ventre. Portrait de Marlies Minten.

Bousculés par deux années sous l’impact de la crise sanitaire, les moins de 30 ans refusent de se considérer comme la génération sacrifiée.

Marlies est infirmière, criminologue et surtout dingue de chiens. Elle combine ses trois passions dans le projet « Belgian Prison Dogs » qui aide des prisonniers à dresser des chiens abandonnés. Marlies a 24 ans  et vient tout juste de terminer un travail de fin d’études, son sujet est l’influence des chiens de thérapie sur la perception et le traitement des patients en psychiatrie légale. Il faut . . .

Connectez-vous pour voir le contenu. Si vous êtes connecté et que vous voyez ce message, il se peut que votre abonnement soit arrivé à expiration.

>> Renouvelez ou gérez votre adhésion.