Message urgent aux climatosceptiques

Graphique extrait du quotidien Le Soir du 14/01/2020.

Une fois n’est pas coutume, c’est dans un quotidien qu’il est question dans notre rubrique « Littératures sans Frontières », tant l’intérêt d’une étude universitaire est urgente à communiquer et, surtout, à diffuser aux climatosceptiques.

Elle émane du Centre de recherche sur l’épidémiologie des désastres que le journal Le Soir commente de manière circonstanciée.

À savoir, en 2019, il a été relevé quelque 300 catastrophes climatiques touchant 98 millions de personnes, dont 8.466 sont décédées. Ces catastrophes causèrent pour 135 milliards d’euros de dommages et elles se divisèrent en 168 inondations, 77 tempêtes, 21 glissements de terrain, 16 températures extrêmes, 12 incendies majeurs, 12 sécheresses…

Ces chiffres, qui sont le reflet d’une réalité incontournable, vont-ils quelque peu toucher les climatosceptiques ?

Un maigre espoir naît en ce sens : 135 milliards d’euros, cela commence à compter dans la balance du capitalisme et, surtout, sur les retombées aux actionnaires des multinationales…

 

Julie Tielemans depuis la capitale de l’Europe pour Fréquence Terre.

 

Source: https://www.lesoir.be/272684/article/2020-01-14/catastrophes-climatiques-98-millions-de-personnes-touchees-dans-le-monde

Message urgent aux climatosceptiques

Pour signaler ce post, vous devez Connexion d'abord.

Laisser un commentaire