Vendredi 6 septembre – La nuit de cristal – 7 novembre 1938

Après les accords de Munich, les habitants du Reich (y compris les habitants de l’ex-Autriche) croient la paix préservée et, comme les autres Européens, manifestent leur jubilation ! Adolf Hitler est dépité par les acclamations populaires dans son pays même. « Avec ce peuple, je ne puis encore faire une guerre », se plaint-il. Hitler déplore aussi qu’un quart seulement du demi-million de Juifs allemands aient émigré au bout de cinq ans de brimades et de lois antisémites. Il souhaite accélérer le mouvement pour que le Reich devienne enfin « judenrein » (sans aucun Juif). Et voilà que se présente l’occasion de reprendre la main !… C’est l’agression le 7 novembre d’un conseiller de l’ambassade d’Allemagne à Paris, Ernst vom Rath, par un jeune juif polonais.

Vendredi 6 septembre – La nuit de cristal – 7 novembre 1938

To report this post you need to login first.

Laisser un commentaire